+33 (0) 2 40 39 59 50

COMMENT ÇA MARCHE?

Est-ce que je peux gagner ma vie en créant une boutique virtuelle spécialisée dans le dropshipping?

Est-ce que je peux gagner ma vie en créant une boutique virtuelle spécialisée dans le dropshipping?

Boutique virtuelle spécialisée dans le dropshipping?

Il suffit de faire quelques recherches sur le web, pour comprendre que je peux gagner ma vie en créant une boutique virtuelle spécialisée dans le dropshipping.  On peut même dire que certains en vivent très bien. Il faut en revanche en respecter les règles. Si vous voulez pérenniser votre projet et ne pas être banni des programmes d’affiliation de vos fournisseurs, il va falloir suivre les 9 règles de bases suivantes.

Avant d’entrer dans le vif du sujet commençons par une définition du Dropshipping

Pour definitions-marketing.com le dropshipping c’est : une forme de e-commerce par laquelle le site vendeur ne possède pas de stocks et fait livrer le client final directement par son fournisseur.  Le plus souvent,  sans que le client final ne le sache. Le principe du dropshipping peut être utilisé pour une partie de l’assortiment du site marchand ou pour la totalité de l’offre.

1ère règle:

Vérifier les délais d’expédition

En matière d’expédition, tous les pays ne sont pas égaux. Par exemple, les envois aux États-Unis sont intéressants, pour leurs délais d’expédition. Pour seulement un à deux dollars de plus, vous allez recevoir un article expédié de Chine vers les États-Unis dans un délai de 12 à 20 jours. En revanche, l’expédition de la Chine vers la France est plus compliquée. Pour des options d’expédition à faible coût, la meilleure solution est un délai de livraison estimé à 20 à 40 jours.
Cela signifie qu’il peut s’écouler plus de cinq semaines avant qu’un article n’arrive en France. Par conséquent, la meilleure option, lorsque vous débutez, consiste à vérifier les différentes options d’expédition proposées par votre fournisseur. Assurez-vous de ne vendre que dans les pays où il ne faudra pas plus de quatre semaines pour qu’un article n’arrive. En tant que débutant, il vaut mieux se concentrer sur les pays où le délai est plutôt de deux à trois semaines. De cette façon, vous aurez des clients beaucoup plus satisfaits. Ce qui rendra l’achat plus facile. Vous pouvez laisser les pays les plus compliqués pour le moment où vous aurez plus d’expérience.

Via votre flux Facebook, vérifiez les annonces de dropshippers, vous remarquerez que sur la page de leurs produits la plupart ne sont pas clairs au sujet de leurs délais d’expéditions. Peu importe que  votre site Web contienne une page de politique de livraison que les clients peuvent trouver et lire. N’ayez pas peur d’annoncer qu’il y aura un délai de livraison de deux à quatre semaines sur votre page produit. Votre taux de conversion ne s’en portera pas plus mal. Si vous n’êtes pas franc à ce sujet, vous allez générer de l’insatisfaction client. Non seulement cela les empêchera d’acheter à nouveau chez vous, mais vous risquerez de subir des demandes de remboursement. Il faut mettre un avertissement dans votre page de produit et l’écrire en gras. C’est également une bonne pratique de le mettre dans sa page panier. Il  faut aussi inclure la clause de non-responsabilité dans votre e-mail de confirmation. Si vous faites cela, alors vous aurez des clients heureux qui ne se sentiront pas trompés et arnaqués. Si vos clients ont une bonne expérience d’achat auprès de vous, vous augmentez les chances qu’ils reviennent et achètent de nouveau. Bref, soyez très clair sur vos délais de livraison.

2ème  règle :

Créer sa propre boutique virtuelle

Deux, créez votre propre boutique. Ne dropshippez pas sur Amazon ou eBay. Beaucoup de débutants, veulent commencer le dropshipping via EBay ou Amazon. La principale raison étant de ne pas dépenser d’argent pour créer sa propre boutique virtuelle. Il faut prendre en compte le risque qui est pris. La concurrence est extrêmement féroce sur ces plates-formes. Par exemple, pour les produits Ali Express, la marge est vraiment restreinte. En fait, c’est probablement le pire endroit pour se fournir et vendre via Amazon ou EBay. Majoritairement, les dropshippers n’expédient pas directement leurs produits. Au lieu de cela, ils les envoient  du fournisseur Ali Express vers l’entrepôt d’Amazon. Ce qui souvent engendre une perte. De plus, les clients de ces deux plates-formes ont des attentes extrêmement élevées en termes de délais d’expédition. Donc, vous allez risquer les critiques négatives. Sur ces deux plateformes, les critiques négatives sonnent le glas de votre boutique virtuelle.
En revanche, si vous vendez dans votre propre boutique, vos concurrents ne pourront pas venir créer une liste de produits similaires. Ce qui va vous éviter d’entrer avec eux dans une guerre des prix. Alors n’essayez même pas de faire du dropshipping sur eBay et Amazon. Au lieu de cela, droppshippez depuis votre propre boutique. Concentrez-vous à générer votre propre trafic.

3ème règle:

Se Protéger et créer une entreprise

La question habituelle qui est posé est : SARL ou être Autoentrepreneur ?

Vous pouvez commencer le dropshipping en tant qu’autoentrepreneur. Vous serez considéré comme un propriétaire unique. Il faut savoir qu’aucun document juridique n’est requis par votre fournisseur. Mais bien que ce ne soit pas obligatoire, la meilleur solution est de créer une EURL (SARL à associé unique), surtout si vous vivez en France. Si vous ne créez pas une EURL, il n’y a pas de distinction légale entre vous et votre entreprise. Donc, si par malheur, un de vos produits est défectueux, vous risquez d’être poursuivi en justice. Si cela se produit, vous serez soulagé d’avoir créé une EURL. La société sera responsable au procès. Vous le serez aussi mais indirectement.
Si vous vendez dans un pays mais résidez dans un autre, créez votre entreprise dans votre pays de résidence.
Il y a des frais pour la création d’une entreprise il est  compréhensible que tout le monde ne le fasse pas, mais si vous pouvez vous le permettre, cela en vaut vraiment la peine.

4ème  règle:

Avoir une politique de remboursement irréprochable

Lorsque vous configurez votre page de politique de remboursement, indiquez très clairement que vous ne rembourserez que les produits défectueux ou cassés. Ne donnez pas de remboursement simplement parce que les gens ont changé d’avis. De nombreux grands détaillants ont des politiques de retour très généreuses. Mais en tant que petit détaillant, vous n’êtes pas obligé de le faire. En fait, pour les plus petits détaillants, il est de pratique courante que le client soit obligé de vous renvoyer l’article à ses frais avant que vous ne lui donniez un remboursement. C’est un peu controversé sur le plan éthique, et certaines personnes ne sont pas d’accord avec cela. Si vous pensez que c’est trop dur, vous pouvez alors définir vos propres règles. Par exemple, exiger que le client vous fournisse une preuve photographique que l’article était cassé ou défectueux. Mais quoi que vous fassiez, veillez à inclure un lien vers la page de votre politique de remboursement dans le pied de page de votre site Web.

5ème règle:

Mettre en place des Email de suivi

Maintenant, si la plupart des gens sont intéressés par la collecte des courriels des clients, c’est parce qu’ils veulent envoyer des lettres d’information faisant la promotion d’autres produits dans leur boutique. Ça ne doit pas être le seul but. Ce qu’il faut faire, c’est configurer une séquence de courriers électroniques de deux à trois semaines. Les clients doivent recevoir des courriels d’assistance après la vente. Il est de bonne pratique que d’envoyer trois à quatre courriels au cours de cette période. Dans ces courriels, notez les choses suivantes. Tout d’abord, rappelez-leur que lorsqu’ils ont acheté chez vous, ils ont convenu de délais de livraison de deux à quatre semaines. Il est convenu d’utiliser la forte demande comme excuse du délai de livraison. Deuxièmement, dites aux clients que vous êtes disponibles et que s’ils ont des problèmes, ils peuvent vous envoyer un courriel. Troisièmement, rappelez-leur qu’ils peuvent toujours suivre les commandes en ligne. Ajoutez un lien de suivi. Ces courriels encourageront l’ouverture d’un dialogue entre vous et les clients mécontents. Il s’agit de les transformer en clients satisfaits. De plus, bien sûr, cela améliorera considérablement l’expérience d’achat qu’ils ont avec vous. Ils seront plus susceptibles de revenir acheter dans le futur.

6ème règle:

Créer une page fan Facebook. Présenter ses produits sur cette page pour tester le marché:

Lancez une campagne sur votre page de fans Facebook afin de tester des produits. Si vous diffusez des annonces sur Facebook, il est plus judicieux de commencer par une campagne simple de trois jours. Dépenser 16 € ou 20 € donnera à votre page de fans plus d’autorité et de valeur.  Ce qui signifie que les gens sont plus susceptibles de vous faire confiance. En augmentant la confiance, vous obtiendrez des taux de conversions plus élevés. Ce qui signifie que vous gagnerez plus d’argent. Surtout c’est une bonne méthode de validation des produits que vous avez choisis.

7ème règle:

Il faut un minimum  de 20 produits dans sa boutique

Une erreur très courante chez les dropshippers est l’impatience. Dès qu’ils ont une poignée de produits dans leur boutique, ils vont commencer à faire des tests. Il est très important de créer un climat de confiance pour que vos prospects deviennent des clients. Une boutique avec peu de produits n’a vraiment pas l’air digne de confiance. Bien que, la majorité de vos clients ne voudront pas parcourir votre boutique, et vont juste sur la page produit, certains de vos prospects vont visiter votre boutique pour vérifier et voir si celle-ci est légitime. S’ils ne voient que quelques produits, cela vous donne l’air peu professionnel. Pire, ils peuvent penser que votre boutique est en cours de développement. Vous n’avez pas besoin d’avoir 20 produits exactement. Ce n’est pas un nombre magique. C’est juste un bon chiffre sur lequel vous pouvez vous appuyer. Alors ne vous précipitez pas. Plus vous ajoutez des produits à votre boutique, plus vous augmentez le degré de confiance entre vous et vos clients potentiels. Vos prospects seront plus enclins à cliquer sur le bouton Ajouter au panier.

8ème règle:

Avoir un minimum de capital:

Ayez une carte de crédit ou de l’argent mis de côté pour payer les articles que les clients achètent. N’oubliez pas que lorsque les clients achètent des articles chez vous, vous ne récupérez pas instantanément l’argent qu’ils vous ont versé. PayPal conserve souvent cet argent une à trois semaines. Stripe paiera chaque semaine. Si vous comptez sur cet argent pour payer les articles que le client a acheté chez vous, vous n’allez pas vous en sortir. Assurez-vous donc que vous avez, une carte de crédit, ou quelques centaines de d’euros. Il faut pouvoir acheter les articles commandés chez vous en attendant  que votre argent vous soit transféré. Ne commettez pas l’erreur de dépenser tout votre argent à la mise en place du boutique et au marketing. Il est essentiel de s’organiser dans ce sens.

9ème règle :

Être prêt à dépenser de l’argent pour en gagner

Enfin, avant de commencer, préparez-vous à payer des annonces. Soyez prêt à dépenser de l’argent pour en gagner. Le dropshipping est basé sur les tests. Vous ajoutez un tas de produits à votre boutique et vous faites des annonces. Voyez quelles publicités vous rapportent de l’argent et lesquelles ne le font pas. Prenez ensuite les annonces rentables et vous les redimensionnez. Souvent, les éléments qui semblent être rentables, se révèlent être des échecs. Inversement, les produits auxquels on s’attend le moins peuvent être des tickets gagnants et générer 10 000 € par mois.

En conclusion

Les gens l’admettent rarement, mais la plupart de ceux qui se lancent dans le dropshipping ont l’espoir et même la certitude que le premier produit qu’ils vont tester sera leur ticket gagnant. Quand ce n’est pas le cas, ils sont tellement déçus qu’ils déclarent que le dropshipping ne fonctionne pas et ils abandonnent. C’est une erreur, parce que le prochain produit qu’ils prévoyaient de tester ce serait peut-être avéré efficace. Peut-être même un produit à 10 000 € par mois. Mais ça ils ne le découvriront jamais car ils ont abandonné trop tôt. Les personnes qui réussissent dans ce secteur sont les plus persévérantes et  ne considèrent pas les tests de produits ayant échoué comme une mauvaise chose. Ils choisissent plutôt de s’en inspirer. Ils savent que chaque test de produit ayant échoué, permet de faire un pas de plus vers la recherche de leur produit phare. Alors oui on peut vivre du dropshipping, avec une bonne dose de volonté, de persévérance et de méthode.

Mounir Mossayer

Publier un commentaire